Des livres pièces de théâtre

Dans la collection Les Histoires de Mamitine, « Le Trésor Oublié ou le Mystère des 5B » a plusieurs particularités.

Il a notamment été écrit de façon à pouvoir être utilisé pour monter une pièce de théâtre voire un court métrage, interprétés par les 7-12 ans.

Comme la plupart des livres de cette collection, le texte est conçu sous forme de dialogues, entrecoupés de descriptions permettant de camper les scènes et les décors.

Quant aux photos qui illustrent l’histoire, elles donnent la possibilité de visualiser les différents personnages et les décors. 

Pour la rentrée scolaire de septembre 2021, le livret de la pièce sera proposé à la vente.
Ce livret réécrit en vue d’une éventuelle représentation, permettra aux enseignants, parents, animateurs et autres moniteurs de loisirs de l’utiliser comme support pour créer leurs propres spectacles.

Ecriplume

Les coulisses d’un livre…

Chaque livre a deux histoires: celle que le lecteur lit à travers ses pages, et celle concernant sa propre existence.
Le Trésor Oublié, qui vient de sortir, est une boîte à surprise à plus d’un titre.
Mais deux événements qui y sont liés m’ont beaucoup touchée…

– Lorsque j’ai commencé à l’écrire, j’ai expliqué à mon petit-fils qu’il serait l’un des personnages principaux du récit. J’ai profité de sa visite pour la lui raconter dans les grandes lignes, puis je l’ai entraîné dans mon bureau et lui ai montré la maquette qui prenait forme.


Les livres de cette collection ont une spécificité: je les illustre de très nombreuses photos, ce qui leur donne une atmosphère un peu particulière.
Et, à chaque fois, je demande à un enfant, généralement de mon entourage, s’il aimerait devenir le jeune héros ou la jeune héroïne de l’aventure.
Aurélien avait donc participé à une séance photo très drôle que nous avions   menée tous les deux lors de nos moments de tête-à-tête, et je l’avais tenu au courant de l’évolution du travail.


Cette fois-là, c’était la première qu’il voyait l’ouvrage sur écran et qu’il découvrait la mise en scène de son image, accompagnée de personnages parmi lesquels… son Papyno, lui aussi figure clé de l’histoire.
Je n’oublierai jamais l’expression de son visage lorsque j’ai fait défiler les pages devant lui…
Et ses mots d’enfant me disant qu’il trouvait incroyable de « faire un livre avec toi, Mamitine… ».
Lorsque je le lui ai offert juste avant la parution officielle, il m’a confié être prêt à recommencer!
Pourquoi pas?

– La deuxième anecdote liée à ce livre vient de deux petites filles qui, elles aussi, y ont vu leur grand-père, ami de mon Capitaine, auquel j’ai également attribué un rôle dans l’histoire.
Alors que leur papa la leur lisait, elles ont été ravies de le découvrir… Et lorsque lee pages se sont refermées, elles n’avaient qu’une envie: que leur soient présentés les autres personnages… qui, malheureusement, sont , eux, tous nés de mon imagination.

Elles étaient entrées dans le récit au point de vouloir en retrouver les protagonistes…
Pour moi… c’est un cadeau!

Ecriplume

Les photos de Pauline

Les photos utilisées pour la collection de livres d’enfants « Les Histoires de Mamitine » proviennent de plusieurs sources.
Dans le dernier ouvrage, qui sort en ce moment « Le Trésor Oublié ou le Mystère des 5B », j’ai innové.
Pour la première fois, j’ai demandé à Pauline, une jeune femme  dont j’avais vu les photos, si elle serait d’accord que deux d’entre elles soient utilisées pour le livre.
C’est ainsi que deux très belles images de la rivière réalisées par ses soins sont venues enrichir les pages.
Cette rivière, L’Onon, coule devant chez nous, et apporte un charme supplémentaire à la région.
Elle joue un rôle dans l’histoire du Trésor Oublié, et méritait une place de choix.
Grâce à Pauline, elle est sublimée…

Ecriplume

Objectif

J’ai pris l’habitude de commencer mes journées très tôt en consacrant une petite heure à l’étude.
En l’occurence, depuis quelques mois, je lis tout ce qui concerne le métier de l’édition, et j’apprends beaucoup grâce, notamment, aux instances professionnelles.
Hier matin, en consultant le site du Syndicat national de l’édition, j’ai découvert ceci:

Il y a environ 10 000 éditeurs en France… Cette densité est voisine de celle de nombreux pays d’Europe. Bien sûr, il y a les « grandes maisons » – 20 éditeurs ont plus de 5 000 titres chacun – et il y a les « petites structures éditoriales » – environ 5 000 éditeurs ont moins de 10 titres chacun.

Dans mon cas, je ne publie que mes propres ouvrages, écrits seule ou éventuellement à quatre mains comme ce sera le cas pour l’un d’eux en cours de rédaction.
Sortir un livre est donc plus long puisque  je dois l’écrire et l’illustrer.
Mais je me suis fixé un objectif que je me donne deux ans à atteindre: éditer dix titres dans un premier temps et quitter ainsi  la catégorie des petites structures éditoriales, tout en publiant des ouvrages irréprochables.

Trois livres sont disponibles à la vente pour le moment, deux  sont en cours d’écriture et d’autres sont prévus d’ici  la fin de 2021, si tout va bien.
Il s’agira de livres pour enfants et d’autres pour adultes.

Ecriplume

Le Cadeau Enchanté est arrivé!

L’arrivée des livres fraîchement sortis de l’imprimerie est à chaque fois un moment d’émotion, pour moi.

Hier, c’est le deuxième ouvrage pour enfants qui m’a été livré, et qui rejoint le premier dans le catalogue.

Il raconte l’histoire d’une petite fille qui, après avoir rendu service à une dame âgée, se voit offrir un cadeau inattendu: le don éphémère de pouvoir communiquer avec les chats durant quelques heures.
Un talent insolite qui va lui permettre de découvrir un univers qu’elle ne soupçonnait pas, tendre, drôle et parfois impertinent…

Les livres de cette collection ont la particularité d’être abondamment illustrés non pas de de dessins, mais de photos. Et la fillette qui a prêté ses traits et son prénom au personnage principal est une enfant merveilleuse qui vit dans l’un des plus joli coin du Valais, en Suisse.

Alors que le livre est aujourd’hui proposé à la vente, j’envoie une pensée affectueuse à la sensible petite Méline qui, dans la vie réelle, est très proche des animaux…

Ecriplume

Un autre chemin…

Lorsque vous écrivez un livre, un jour vient le moment de passer par l’épreuve de la publication.
Tous les auteurs savent de quoi je parle…
Beaucoup d’appelés et peu d’élus, l’heure des désillusions a sonné.

Pour ma part, journaliste de profession depuis les années 80, devenue écrivain en cours de route, j’ai eu la chance de voir plusieurs de mes ouvrages édités, sous le nom que je portais il y a encore quelques années.
Mais, pour autant, je n’ai pas gardé un souvenir très réjouissant de l’expérience.

aDepuis longtemps, je caresse le rêve de créer ma propre petite maison d’édition, sur un mode plus artisanal que ce l’on a l’habitude de voir.
Mon but premier est de publier mes propres ouvrages.
Je ne cherche pas une diffusion exponentielle, mes rêves ne sont pas démesurés.
Avec des moyens modestes, je veux permettre à mes livres de se créer une petite place au soleil, et de trouver leur public différemment, loin des sentiers battus.

C’est ainsi que sont nées les Editions Ecriplume.
Leur pari?
Démontrer qu’il n’y a pas qu’un seul itinéraire pour atteindre le coeur des lecteurs…
Loin des autoroutes traditionnelles, il est aussi possible d’emprunter les chemins buissonniers… mes préférés !

Ecriplume

L’autre visage d’Ecriplume… une plume à votre écoute

Journaliste et écrivain diplômée du Centre de Formation au journalisme et aux médias de Lausanne, je m’appelle Martine Péters – Guédot, et suis de nationalité franco-suisse. 
J’ai travaillé durant toute ma carrière pour des journaux et magazines suisses (tels que, notamment, le quotidien 24 Heures, l’hebdomadaire Terre et Nature, et le magazine GénérationsLe Guide des Enfants en Suisse et Le Guide des 50 ans et +) sous le nom de Martine Bernier. 
J’ai également écrit et publié plusieurs ouvrages.

Et parce qu’écrire est ma passion, j’ai décidé d’ouvrir l’éventail de mes activités en ouvrant une petite maison d’édition ne proposant que des ouvrages écrits par mes soins.

Aujourd’hui installée en Franche-Comté, je m’adonne principalement à mon métier d’écrivain tout en continuant à rédiger des articles journalistiques.

Quel que soit votre lieu de résidence, vous pouvez faire appel à moi pour différents travaux rédactionnels, que vous soyez personne privée, municipalité, collectivité, association ou entreprise.
En effet, pour des raisons pratiques et aujourd’hui sanitaires, les séances de travail se déroulent sur Skype, y compris si vous résidez en dehors des frontières françaises.
Les travaux que je propose sont détaillés ici.

Dans le domaine de l’écriture, aucun projet n’est impossible ou saugrenu.
Un entretien suffit à définir vos besoins et vos envies pour ensuite leur permettre de prendre forme dans le cadre d’un accompagnement personnalisé.

N’hésitez pas à prendre contact !